Movember - sensibilisation à la santé mentale de nos garçons.

Après "Octobre Rose", le mois de sensibilisation pour le cancer du sein vient Movember, (un mot valise composé des mots "moustache" et "november") pour sensibiliser les hommes pendant un mois au cancer de la prostate et autres pathologies. Mais saviez-vous que le mouvement surpassait l'aspect de la santé physique pour sensibiliser également à la santé mentale des hommes ? On vous explique tout ça !

 

 

La santé mentale des adultes commence dès l'enfance. Malheureusement certaines croyances ont la vie dure. Qui n'a jamais entendu "un garçon ne pleure pas", "ne sois pas une chochotte", "comporte toi comme un homme", "soit viril", "ne sois pas si sensible". Ces petites phrases qui semblaient innocentes à une époque mais qui viennent se placer dans un coin de la tête de nos enfants en pleine construction. C'est pourquoi il faut être prudent dans la façon de leur parler et de les élever. 

"Aujourd'hui chaque année en France, près des trois quarts de ceux qui mettent fin à leurs jours, sont des hommes, selon l’Inserm. Ils sont pourtant peu nombreux à parler de leur détresse. Les raisons ? La plupart d’entre eux n’ont pas conscience de leur problème. D’autres considèrent que ce n’est pas très « viril » de se sentir "faible" " 

  

Ne pas avoir été invité à écouter ses émotions et son mal-être enfant amène à ne pas avoir conscience de son mal-être adulte, ou de l'occulter. Ce sont ces phrases anodines répétées depuis l'enfance et les conséquences d'une masculinité toxique de nos entourages qui peuvent conduire les garçons devenus hommes à une santé psychologique instable. 

En effet, la masculinité toxique n'a pas que des conséquences sur les femmes, mais aussi pour la santé mentale des hommes et la construction des jeunes garçons. 

C'est en déconstruisant certaines mentalités auprès des adultes mais aussi et surtout en éduquant nos enfants à se construire positivement dans le respect de leur personnalité, de leurs ressentis que nous arriverons ensemble à lutter pour un meilleur équilibre mental des garçons d'aujourd'hui qui deviendront les hommes de demain.

 

 

← Article précédent